Mangiuk Iyaituk, Qumaq

Artiste visuelle, autrice, enseignante et directrice d’école née à Ivujivik (Nunavik) en 1954.

Qumaq Mangiuk Iyaituk est mère de quatre enfants, tante et grand-mère de plusieurs petits enfants. Dès l’enfance, elle s’initie aux arts du dessin et de la peinture, pratiques qu’elle abandonne ensuite pendant plusieurs années avant de s’y replonger en 2006 en participant au Annual Nunavik Art Workshops à Kuujjuaq (Nunavik). Au cours des années suivantes, elle participe de nouveau à cet événement qui a lieu dans différentes communautés du Nunavik : à Quaqtaq (2008), à Inukjuak (2009) et à Ivujivik (2017).

Qumaq Mangiuk Iyaituk est aussi connue pour son implication dans le milieu des arts d’impression : elle apprend la linogravure avec l’artiste montréalaise Lyne Bastien avec qui elle forme désormais un collectif d’artistes avec Mary Paningajak Alaku et Passa Mangiok. Ensemble, elles mettent sur pied un atelier de linogravure à Ivujivik (Nunavik). En septembre 2018, elles présentent l’exposition Convergence North/South (Convergence Nord/Sud) à la galerie Feheley Fine Arts à Toronto. Lors de la même année, Qumaq Mangiuk Iyaituk et sa collègue et artiste Kathryn Delaney signent le commissariat de l’exposition ᐃᓪᓕᕆᔭᕗᑦ Illirijavut : Our values that are precious, à la Galerie McClure du Centre des arts visuels de Montréal. Pour cette exposition, Qumaq Mangiuk Iyaituk réalise un livret dans lequel sont rassemblés des contes inuits.

À titre d’autrice, Qumaq Mangiuk Iyaituk collabore à la réalisation de plusieurs livres pour la jeunesse : Nanuirtuq / Takusaijuk mikigianik (2017), Ippiajummut (2017), Iqalliatut (2017). À travers ses œuvres illustrées dans lesquelles elle collabore avec d’autres artistes, auteurs et autrices, Qumaq Mangiuk Iyaituk cherche à préserver les récits de tradition orale afin de les transmettre, par écrit, aux générations futures. Forte de son expérience dans le secteur de l’éducation, à titre d’enseignante et de directrice, elle organise plusieurs ateliers de création de livres à l’aquarelle dans les communautés d’Inukjuak, d’Akulivik, d’Ivujivik, de Salluit et de Kangiqsujuaq, ateliers pour lesquels elle a reçu une bourse du Programme des arts et la littérature du Nunavik à quatre reprises : en 2010, en 2013, en 2014 et en 2015. Qumaq Mangiuk Iyaituk illustre le livre Sipuuja can dress herself on her own (2017) de l’autrice inuite Elsie Kasudluak.

À ce jour, elle est toujours très engagée sur le plan artistique : elle prend présentement part au projet Debout ensemble à travers l’art, sanannguanitigut makitaqatigiinniq pour lequel elle met à contribution son talent de conteuse afin de rendre compte de la manière dont la pandémie du coronavirus (COVID-19) est vécue au Nunavik.

La rédaction de cette biographie est basée sur les documents écrits disponibles lors d'une recherche collective réalisée de 2018 à 2021. Il est possible que des coquilles et des faits doivent être corrigés. Si vous constatez une erreur, ou si vous souhaitez rectifier quelque chose dans une biographie d’auteur, merci de nous écrire à imaginairedunord@uqam.ca et nous le ferons avec plaisir. C’est de cette manière que nous arriverons à avoir des présentations plus précises, et à mieux faire connaître et mettre en valeur la culture inuite.

 

(c) Laboratoire international de recherche sur l'imaginaire du Nord, de l'hiver et de l'Arctique, Université du Québec à Montréal, 2018-2021, Daniel Chartier et al.